Vous aimez ?

Vous pouvez recevoir un mail de notification des mises à jour en vous abonnant  

Récit 39 - Au paradis des Ames



Musique In The Mood For Love - Thème Song Yumeji's Shigeru Umebayashi


Idis regarde la pyramide de verre. C'est bien là sa maison, son refuge. Elle la reconnaît parfaitement. C'est là qu'elle est née, qu'elle a grandi, petite âme fragile, enveloppée dans un cocon blanc et douillet. Tel un papillon sortant de sa chrysalide, l'âme d'Idis avait éclos au moment où elle devait le faire. Elle avait alors rejoint l'école des âmes, avant de la faire grandir à travers ses différentes incarnations dans les univers.


Idis a laissé sur la terre, dans un camp froid et glacial, son enveloppe de petite fille. Elle est désormais loin, très loin derrière elle. Elle n'existe presque plus dans ses pensées et les souvenirs de sa dernière vie s'effacent déjà. Son corps s'est paré de lumière. Il est libre et léger et se meut d'une simple pensée. Le monde des âmes est si beau, si serein, si calme et si joyeux.


Idis lève les yeux vers la pyramide de verre. Instantanément, elle sent son corps se soulever doucement pour se placer à l'horizontal. Ce sont ses pieds qui semble la conduire. Elle ferme les yeux et se laisse guider. Elle connaît le chemin, celui qui la conduit vers son groupe d'âmes. Son guide est là, à ses côtés. Elle sent sa présence et sa voix qui l'entoure dans une douce brume blanche.


L'ascension continue le long de la paroi de verre. L'édifice est immensément haut et le sommet se fond avec le ciel. Le corps d'Idis s'immobilise et reprend sa position verticale. Elle regarde autour d'elle. La pièce est ronde et transparente. C'est l'intérieur et à la fois l'extérieur ; le plein et le vide à la fois. Une quinzaine d'âmes qui lui semblent familières, sont assises en cercle autour d'elle. Son guide est aussi là, près d'elle, bienveillant. "Tu es de retour dans ta famille d'âmes, nous t'attendions". Les yeux d'Idis se remplissent d'émotion et une joie immense irradie son corps. Des halos de lumière éblouissants traversent la pièce et enveloppent les âmes dans une merveilleuse danse langoureuse et sensuelle. De délicieuses odeurs émanent de cette fusion lumineuse et incandescente. Des musiques délicieuses se mélangent à ses oreilles. C'est bien ici qu'elle est née, c'est bien ici, le paradis des âmes.


La danse s'est arrêtée. Les nuées lumineuses qui entouraient son corps se sont évanouies. La lumière est toujours là mais un peu plus faible. Les âmes autour d'elle l'observent toujours, fixement, à travers leurs yeux. C'est amusant, il suffit de se regarder pour communiquer. C'est facile et ici nul n'est besoin de mots ou de paroles. Idis se tourne vers son guide. Elle a tant de questions à poser. Qui sont-ils ? Que font-ils ici ? Pourquoi l'attendent-ils ? Elle semble bien les connaître et pourtant.


Des images de ses vies passées traversent ses pensées. La danse, la musique, la peinture, le théâtre, tout lui semble si familier. Jeune peintre, à l'époque de la Haute Egype, elle revoit le jeune garçon qu'elle était alors dans cette vie passée. Il aime rire et jouer avec les couleurs qu'il broie dans de petits mortiers de terre avec un pilon en or que lui a offert le pharaon. Il aime beaucoup peindre le pharaon sur les immenses fresques des pyramides. L'image s'efface et laisse place à un nouveau tableau. Idis est à nouveau peintre dans cette nouvelle vie. Elle peint une jeune reine qui porte le prénom de Marie-Antoinette. Elle, c'est Elisabeth. Elle est née avec l'amour de la peinture et c'est pour elle, sa façon de vivre et de montrer son amour à cette reine, si belle. Marie-Antoinette est une fleur et Elisabeth aime les fleurs. La reine en est toujours entourée et Elisabeth les cueille parfois. L'image s'efface. Idis est maintenant sur une scène de théâtre, entourée d'une foule de personnes qui l'acclame. Son prénom est Sarah. Sa vie va vite, très vite sur cet univers. Elle traverse des pays et des continents dans des trains luxueux où elle se sent toujours très seule. Elle pleure souvent dans cette vie là. Mais elle sait aussi rire. C'est une comédienne, la plus grande des comédiennes.


Les images se sont arrêtées. Les yeux autour d'elle continuent à la fixer. Toutes ses vies, ils les connaissent parfaitement. Ils les ont déjà partagées, souvent. Ils savent qu'Idis fait partie de leur groupe d'âmes et qu'ensemble, ils peuvent lire et transcrire l'invisible pour le rendre visible aux yeux de tous. Ils savent aussi qu'ici, la recherche est longue et éternelle, c'est celle d'une essence rare et précieuse, l'essence de l'Art.








  • Blanc Twitter Icon
  • Le blog d'Idis sur facebook
  • Blanc Icône Instagram

Ce site et son contenu sont protégés par copyright

©2018 Le blog d'Idis

Mentions légales   

Directeur de la publication : Milena Grataloup

 

Hébergeur : Wix.com Inc.
500 Terry A François Blvd San Francisco, CA 94158